DIY·Jardin·Objectif zéro déchet·Réutiliser

Mes petites boutures de plantes grasses

Coucou tous le monde ! Comment allez-vous ? Il y a quelques temps, je suis tombée sur cet article de Mango and Salt pour apprendre à faire des boutures de plantes grasses. Il faut savoir que je n’ai pas la main verte, j’ai tué une bonne dizaine de plantes en moins d’un an (et la moitié était catégorisée « d’increvable »), mais souhaitant réellement faire rentrer un peu plus de verdure dans l’appartement je me suis lancée. Je vous explique comment je m’y suis prise ?

33832355_930305167130616_4749937489517477888_n

Pourquoi faire des boutures ?

Faire ses propres boutures permet d’éviter l’achat d’une plante, puisque nous n’avons besoin que d’une feuille ou d’un petit morceaux d’une branche de la plante grasse . Ainsi, il est possible de reproduire chez soi une plante que nous avons vu et qu’il nous plaît bien ou bien d’offrir un petit bout de plante d’une des notre. Cela devient, selon moi, alors un cadeau assez personnel, comme si on offrait un « bout de nous ». On peut aussi récupérer des bouts de plantes tombés de la plante principale dans les jardinerie, elles sont pour la majeur partie condamnée à aller à la poubelle. On peut aussi faire ses boutures pour reproduire une des plantes qu’on apprécie pour soi-même ;).

Comment j’ai procédé ?

J’ai été récupérée une partie des petites feuilles dans une jardinerie. Comme Mango and Salt le suggère, j’ai récupérée celle déjà tombée de la plante et qui vont donc finir en théorie à la poubelle. J’ai également pris quelques feuilles d’une plante grasse à une amie pour l’occasion. J’ai dans un premier temps, laisser les plantes bien au calme sur une assiette pour que le bout de la feuille puissent cicatriser. Au bout de 2/3 jours, j’ai mis l’extrémité de la plante sous un peu de terre dans un pot contenant déjà une de mes plantes. J’ai veillé que la terre soit toujours un peu humide pour que les feuilles ne se dessèchent pas mais pas en trop grande quantité pour qu’elles ne soient pas noyées non plus, ce qui les feraient pourrir. Je regardais l’état de la terre, si elle était sèche, j’arrosais, encore un peu humide, je passe le tour.

Après plusieurs semaines, je les ai délicatement retirées de la terre pour si des petites racines étaient apparues, et ce fut le cas pour une partie. Les racines sont blanches, mais elles sont généralement recouverte de terre, donc si en sortant la feuille de terre vous avez plein de terre au bout, c’est bon signe ;). Soit les racines font un peu près un petit centimètre et dans ce cas-là, il est possible de les mettre dans un petit pots pour qu’elles puissent grossir, soit la taille est inférieur et il faudra attendre que les racines se développent encore un petit peu avant de pouvoir la rempoter dans son propre pot ;).

Une fois la plante rempotée, il faudra s’en occuper comme n’importe qu’elle autre plante, en veillant à lui apporter une légère humidité et beaucoup d’amour <3

 

33827366_930305153797284_8249866400126992384_n

Et vous, vous avez déjà testé les boutures de plantes ?

Publicités

Une réflexion au sujet de « Mes petites boutures de plantes grasses »

  1. Woua je ne connaissais pas du tout ! Ca me donne tellement d’espoir sachant que moi non plus je n’ai pas du tout la main verte, pourtant j’ai toujours veillé à donné plein d’amour à mes plantes… Mais je vais essayer ça, j’adore l’idée :D C’est comme si on créait la vie autant de fois qu’on veut ! Merci beaucoup pour ce partage !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s